Cinephiles.frI

Cinema
  Comme Au Cinema

Dans son sens étymologiquement, l'amour du cinéma. La cinéphilie est un mouvement apparu en France vers 1910. Les revues cinématographiques Désignenet avant tout un mouvement culturel et intellectuel français qui perdurera jusqu'en 68. Depuis le terme s'est popularisé pour caractériser toute passion du cinéma, peut importe son organisation et son expression.

La cinéphilie possède ses propres codes distinctifs. Être cinéphile, c'était être à la fois critique et spectateur. En ce sens la cinéphilie fut une pratique de vie, en bande ou seul, entendue comme façon de réfléchir Le monde et l'art.

Le cinéphile est associé aux salles de cinéma, unique lieu permettant à cette époque la vision d'un film, que ce soit dans une salle de cinéma ou dans un ciné-club (les cinéphiles se montrent peu enthousiaste aux rediffusions d'une télévision naissante). Dans les salles obscures, les cinéphiles se placent rituellement aux trois premiers rangs pour ne plus voir le cadre et d'être entièrement absorbés par le film, sans recul possible. Car le travail de réflexion ne doit pas entraver le premier regard.

On peut en cela considérer trois aspects majeurs de la cinéphilie : d’abord l’enchantement du spectateur (le ravissement, la perte de soi, la fascination); ensuite l’enregistrement (le contact du réel, le travail percé par la présence du réel, que ne retrouve aucune forme de montage); enfin la projection (il n’y a pas de cinéphilie hors salle).

La critique passe par la parole, durant les débats des ciné-clubs par exemple, mais surtout par l'écriture. Souvent écrites par et pour des cinéphiles, les magazines furent un important facteur de réunion de la cinéphilie. Ces périodiques permirent aussi aux critiques-cinéphiles d'être reconnus par la critique française du moment.

Nous vous invitons également à découvrir les dernières actualité photo sur notre magazine photo Photophiles ainsi que nos cours photo.